ShareThis tag... }
Book Now!!!

Parc National Amboro

Parc National Amboro - La Description

- Souvenez-vous que les tours dans la jungle, spécialement en Bolivie, peuvent être riches en surprises voire désagréments. Mieux vaut avoir un esprit d’explorateur et d’aventurier. 

Description Parc National Amboro

En octobre 91 l’aire triangulaire de 400.000 acres fut agrandie à 1.500.000 acres par décret suprême. Cependant, cette aire fut ensuite réduite à 1.000.000 acres quand sa périphérie entra en ANMI (aire nationale de management intégré, c’est à dire que la zone peut être peuplé et cultivé suivant certaines règles)

Géographie

Aujourd’hui, le parc national Amboro forme un rectangle irrégulier entre le fleuve Surutu à l’Est et les fleuves Ichilo et San Mateo à l’Ouest. La frontière Nord court le long des basses-terres au pied des Andes tandis que la frontière Sud traverse cette chaine de montagne. 

Amboro partage une frontière commune avec un autre parc national : Carrasco (Département de Cochabamba).

Ensemble, les deux parcs englobent la plupart des 3 millions d’acres entre les routes Nord et Sud qui relient Santa Cruz à Cochabamba.

Climat

La proximité avec l’équateur affecte peu le parc sur la longueur des jours (1h de différence maximum). Les saisons sont toutefois bien marquées et un vent froid (surazo) venu d’Argentine peut sévir quelque soit le mois. 

La saison des pluies commence fin Octobre mais c’est en décembre qu’elle s’intenfie pour arriver à son pic en janvier / février. 

L’hiver austral arrive fin mai, quand les vents (chauds et humides venus du Nord) tournent au Sud et soufflent de plus en plus vigoureusement jusqu’à fin Aout. 

Le printemps débute fin septembre : les températures augmentent et le ciel est dégagé. Septembre et octobre sont les mois les plus secs de l’année.

Topographie

La topographie du parc national Amboro est divisée en deux parties par l’émergence abrupte des Andes depuis les terres relativement plates du Nord et de l’Est.

Végétation 

Dans la vaste jungle de l’Amboro on trouve une flore très diverse. Depuis la forêt tropicale humide des basses-terres aux cactus des vallées en passant par les fougères arborescentes du Sud, le parc offre une multitude d’habitats diffèrents pour la faune et la flore.  

On peut trouver de gigantesques arbres comme les acajous (Switenia macrophylla) et les figuiers (Ficus ssp), des palmiers comme le motacu (Scheelea  prínceps). La grande majorité des arbres est couverte par d’autres plantes, les épiphytes, parmi lesquelles des orchidées et des bromélias.

Quand le tapis humide se termine (environ à 700m) la végétation tropicale laisse la place à une large bande de forêt subtropicale (700-2200m). 

De part un drainage efficace du sol, la partie basse de forêt tropicale peut paraitre plus sèche que l’on ne se l’imaginerait.

De 2200 à 2700m, la foret de nuage est réputée pour ses pins et ses fougères géantes. 

La partie la plus haute (2700-3100m), au coin Sud-Ouest du parc,  présente d’autres espèces comme le Yaruma (Hesperomeles lanuginosa)

Faune

De par sa multitude d’écosystèmes, la biodiversité du parc est très riche.

On trouve par exemple plus d’espèces d’oiseaux dans le seul parc qu’au Costa Rica!

Parmi les mammifères citons les félins (jaguar, puma, ocelot, margay, jaguarondi…), 6 espèces de singes (singe-araignée noir, hurleur roux, singe écureuil, callicèbes, capucins), des espèces symboliques comme le tamanoir géant, le tapir, le paresseux ou le loup à crinière. 

Lorsque l’altitude augmente, les singes et autres faunes des basses-terres laissent la place à d’autres espèces comme l’ours à lunette.

Toutefois, les loutres, renards, pumas et tayras se rencontrent également dans la forêt nuageuse.

Les Hommes

Les premiers Hommes à s’installer dans les basses-terres furent probablement les indiens Chiriguayo et Yucare tandis que les Collasuyo habitèrent les vallées. 

Ce fut seulement à l’arrivée des espagnols au XVIe siècle que la région fut cultivée.

Malgré tout, le parc Amboro reste très majoritairement vierge.

Toutefois, lors des dernières décennies, des populations venus de l’Altiplano ont commencé à s’installer en périphérie du parc pour échapper aux dures conditions de leur terre natale.

Excursions parc Amboro

Partie Nord

La partie Nord dispose de 5 entrées : Macuñucu, La Chonta, Saguayo, Mataracu et Ichilo.

Amboro ours vous aidera à choisir la meilleure destination de ce côté du parc.

Les visites de ce côté se font à l’intérieur de la “ligne rouge”. 

Tours au parc Amboro

 L’entrée de “La Chonta” propose des chambres et toilettes rustiques pour les visiteurs.

Partie Sud

 Au Sud avant la ligne rouge se trouve le lodge “Refugio Volcanes” et un Eco-resort 5 étoiles : “Laguna Volcan”.

Il est également possible de combiner un tour à la partie Sud ( Refugio Volcanes) avec Samaipata ( Musée, Fuerte et/ou fougères arborescente en quittant le parc après le petit déjeuner ou le déjeuner. Cela dépendra des lieux que vous voulez visiter à Samaipata et du nombre de jours disponible. Consultez notre liste de prix pour en savoir plus.

Wikipedia

Home > Parc National Amboro

 Amboro Tours
Terms And Conditions